Accueil - Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI)

L’importance du commerce équitable


Dernier ajout : 14 février 2019, par Alternatives

L’importance du commerce équitable par
Anabel Richard, Alternatives, Chili

Du 25 au 27 janvier 2019 se tenait les journées Québec sans frontières où près de 300 participantes et participants du programme se regroupaient afin d’assister à des conférences de leur choix. De mon coté, j’ai assisté à la conférence d’Éric St-Pierre, un photojournaliste canadien qui a publié, en 2010, son 3e livre : « Le tour du monde équitable ». Son ouvrage réunit des photographies et des témoignages,
recueillis dans 15 pays d’Asie, d’Afrique et d’Amérique latine, peignant un portrait de
l’impact du commerce équitable sur la qualité de vie et l’environnement des individus travaillant dans les cultures du café, du cacao, de l’artisanat, du thé, etc. Le commerce équitable oeuvre pour les droits humains ainsi que pour la justice sociale.

Voici 10 raisons pour lesquelles le commerce équitable est bénéfique pour les artisans, les paysans et les travailleurs du monde.

1. Le commerce équitable garantit des salaires égaux aux travailleurs. Il offre un cadre éthique au travail ce qui assure un plafond salarial minimal. Il est donc possible de payer les travailleurs au-dessus du salaire minimum, mais
impossible d’aller en-dessous de ce salaire.
2. Le commerce équitable offre également un fond de pension aux travailleurs lors de leur retraite. De cette façon, ils ne sont pas oubliés. Le commerce équitable offre de meilleures conditions de vie, mais aussi un sentiment d’appartenance et de communauté.
3. Le commerce équitable joue un rôle clé dans l’émancipation des femmes. Le
changement de statut qu’occasionne le commerce équitable, offre aux femmes un droit de parole. Dans certains pays, comme au Bangladesh par exemple, les femmes
appartiennent, grâce au commerce équitable, à la sphère publique, et plus uniquement qu’à la sphère privée.
4. Le commerce équitable offre une deuxième chance aux femmes. L’ouvrage d’Éric
St-Pierre expose des témoignages de femmes au Bangladesh qui se sont sorties de la prostitution et qui se sont fait offrir des formations personnelles pour reconstruire leur estime, et leur confiance personnelle. Les formations durent environ 6 mois. Il y a un ciblage chez les femmes qui ont le plus besoin d’entrer dans la coopérative. Toutefois, il y a un roulement, afin que le plus de femmes possible en bénéficient.
5. Le commerce équitable met en place des primes équitables pour le développement social. En République Dominicaine, par exemple, le commerce équitable a permis la construction de séchoirs et de pépinières pour protéger les
récoltes de cacao pendant les pluies. L’investissement du commerce équitable dans
des primes équitables permet également un développement communautaire.
6. Le commerce équitable assure des pratiques agricoles durables à long-terme.
Certains enjeux pèsent contre le commerce équitable tels que les changements climatiques, les plantations vieillissantes ou le manque de relève agricole. C’est pourquoi la durabilité des projets équitables est une priorité dans le commerce équitable.
7. Le travail infantile est un problème mondial. Selon Humanium, il touche plus que 250 millions d’enfants et aurait des impacts majeurs sur leur santé physique et mentale. Le commerce équitable assure l’interdiction de faire travailler des enfants.
8. Le commerce équitable permet la création d’un comité mixte jumelant les travailleurs et les directeurs. C’est le cas de l’Inde, sur les plantations de thés. On assiste donc à un réel travail de coopération qui donne place au dialogue et à l’écoute des besoins des travailleurs et travailleuses.
9. Le commerce équitable garantit également certaines mesures de sécurité
diminuant le risque de blessures sur les lieux de travail. Il investit dans de meilleurs équipements et outils afin de rendre plus sécuritaire le travail des membres.
10. Le commerce équitable investit dans l’éducation des enfants. en Éthiopie, depuis
l’arrivée du commerce équitable, il y a eu création de 40 nouvelles écoles. Aussi, les
travailleurs et travailleuses investissent davantage, grâce à leur nouveau salaire, dans l’éducation de leurs enfants. Éric St-Pierre souligne la priorité unanime des travailleurs et travailleuses interviewé-es de l’importance de l’éducation.

Bref, choisir d’acheter équitable peut paraître comme un effort supplémentaire à considérer dans nos habitudes de consommation. Pourtant, l’ouvrage d’Éric St-Pierre nous sensibilise, par ses photos et ses témoignages, à l’impact que notre consommation a sur la réalité des travailleurs et des travailleuses. Acheter équitable c’est coopérer à la justice sociale. Et vous, consommez-vous des produits équitables ?

Photos tirées du livre Le Tour Du Monde Équitable du photojournaliste Éric St-Pierre : www.ericstpierre.ca


Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI)

L’Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI), est un regroupement de 64 organisations québécoises qui œuvrent, à l’étranger et au Québec, pour un développement durable et humain.

1001, rue Sherbrooke Est, bureau 540
Montréal (Québec) H2L 1L3 CA
514 871-1086
SpacerQui fait quoi en solidarité internationaleRessourcesEmplois et BénévolatÉgalité entre les femmes et les hommesConcertation pour Haïti (CPH)Espace jeunesse Blogue Un seul monde Repères - 40 ans de solidarité L’Éducation à la citoyenneté mondiale Objectifs de développement durable (ODD)