Accueil - Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI)

L’AQOCI à la CdP 25 à Madrid !


Dernier ajout : 10 décembre 2019

Denis Côté, analyste des politiques à l’AQOCI, est actuellement à Madrid avec une délégation de cinq jeunes : Simon Beaudoin Gagnon, Marie-Eve Caron, Sarah Delisle, Rosemarie Desmarais, et Carlee Kawinehta.

Tout au long de leur séjour à la Conférence des parties (CdP) 25, nous publierons des articles en première page de notre site dans lesquels les personnes de pays du Sud, des femmes, des jeunes et des Autochtones, partageront leurs perspectives sur l’état des négociations et les enjeux qui les interpellent le plus.

Le Devoir a publié aujourd’hui une lettre ouverte signée par l’AQOCI, Équiterre, la Fondation David Suzuki et le Réseau action climat.
https://www.ledevoir.com/opinion/idees/568217/cop25-quel-doit-etre-le-role-du-quebec

LA DÉLÉGATION JEUNESSE

Simon Beaudouin Gagnon
Originaire de Sept-Îles, Simon a effectué un baccalauréat en Économie et Politique pendant lequel il a réalisé un échange étudiant d’un an en Suisse. Il a ensuite débuté sa maîtrise en Études internationales, spécialisée en Coopération, Économie et Développement avec option mémoire en 2018. Cette même année, il a réalisé un stage en Afrique du Sud et un échange à Sciences Po Paris. Les recherches de Simon, sous la direction de Dominique Caouette et d’Érick Lachapelle, portent sur la coopération internationale et l’émergence des normes globales sur la pollution du plastique dans les océans. À l’hiver prochain, il se rendra à l’Institut des Sciences de l’Environnement de l’Université de Genève à titre de boursier d’excellence afin de réaliser des entretiens avec des acteurs de la gouvernance environnementale mondiale. En plus de faire partie de la délégation jeunesse pour la COP 25, Simon agit en tant que stagiaire pour la Commission canadienne à l’UNESCO.

Marie-Ève Caron
Marie-Ève est chargée des communications et des réseaux sociaux pour le Centre international de solidarité ouvrière (CISO), un réseau intersyndical de solidarité ouvrière. Elle est diplômée de l’UQAM en communication, politique et société et en communication socionumérique des organisations. Militante depuis plusieurs années au sein de diverses organisations sociales, elle souhaite se concentrer sur les enjeux de la transition juste en termes de justice sociale, plus particulièrement sur l’impact des changements climatiques sur les travailleuses et les travailleurs les plus vulnérabilisés et sur les alternatives et mobilisations permettant de mieux défendre leurs droits dans ce contexte. Marie-Ève s’intéresse aussi à la question de l’autodétermination des peuples autochtones et à leur consentement préalable, libre et éclairé, ainsi qu’à l’imputabilité des firmes transnationales. Elle partagera son expérience via la page Facebook Marie - CISO - COP25.

Sarah Delisle
Sarah Delisle est technicienne en biologie. Elle travaille en conservation et restauration des milieux côtiers dans le bas St-Laurent et en Gaspésie, ainsi que sur des projets de recherche sur les oiseaux migrateurs. Elle s’intéresse notamment aux enjeux portant sur la protection des habitats et de la biodiversité en lien avec les changements climatiques.







Rosemarie Desmarais
Ouverte d’esprit et motivée à faire bouger les choses, Rosemarie s’est lancé dans un Baccalauréat en Études internationales avec l’intention de comprendre diverses dynamiques politiques, sociales et culturelles. Ayant réalisé un premier stage universitaire avec l’organisme Aide Internationale pour l’Enfance, Rosemarie a travaillé sur le développement d’outils éducatifs autour du concept de justice climatique. Désormais impliquée en tant que stagiaire avec l’organisme mission inclusion dans un vaste projet en sécurité alimentaire, les enjeux sociaux des changements climatiques sont au cœur de ses préoccupations. La recherche de solutions concrètes pour adresser ces défis motive ses ambitions académiques et professionnelles. Elle compte profiter de l’effervescence qui émanera de cette rencontre entre activistes de la société civile mondiale et représentants étatiques pour continuer de faire valoir l’importance du discours des jeunes, des considérations féministes ainsi que de l’inclusivité. Les apprentissages réalisés à la COP25 animeront son projet de maîtrise qui concerne l’éducation environnementale.

Carlee Kawinehta
Carlee Kawinehta Loft est une femme Kanien’kehá : ka (Mohawk) de 24 ans. Elle a étudié en psychologie et en études autochtones à l’Université McGill, et a obtenu son diplôme en 2018. Elle travaille actuellement pour l’organisme sans but lucratif Canadian Roots Exchange, un organisme national qui vise à offrir aux jeunes de partout au Canada l’occasion de mettre sur pied des initiatives dans leurs communautés. Carlee est aussi organisatrice communautaire depuis plus de quatre ans. Elle a toujours eu un intérêt pour l’activisme et la justice environnementale, car cela fait partie de sa culture.





Denis Côté
Denis Côté est analyste des politiques à l’Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI) depuis septembre 2015. Au sein du réseau, il anime la communauté de pratique en environnement et travaille entre autres sur les enjeux liés à la justice climatique. En 2018, il a participé à la COP24 et a coproduit cinq vidéos avec Funambules Médias sur les principaux enjeux de l’événement. De 2009 à 2016, il a occupé le poste de coordonnateur du Groupe de travail Asie-Pacifique (GTAP) au Conseil canadien pour la coopération internationale (CCCI) à Ottawa. Il possède une maîtrise et a terminé deux années au doctorat en science politique.



Caterina Milani
Coordonnatrice des initiatives internationales au YMCA du Québec
Caterina Milani est coordonnatrice des Initiatives internationales des YMCA du Québec. Elle œuvre à développer et consolider des relations de partenariat avec des YMCA à l’étranger, ainsi qu’avec les réseaux québécois et canadiens. Membre de la Concertation pour Haïti (CPH), du Comité québécois femmes et développement (CQFD) et du Comité des journées québécoises de la solidarité internationale (JQSI), elle est responsable des programmes d’éducation à la citoyenneté mondiale (ÉCM) et d’engagement du public en solidarité internationale. Pour les YMCA du Québec, elle a participé à de nombreux forums sociaux (Quito 2004, Porto Alegre 2005, Caracas 2006, Nairobi 2007, Guatemala 2008, Belem 2009, Sarajevo 2014, Porto Alegre 2016, Montréal 2016) et à plusieurs événements internationaux militants. Italo-québécoise polyglotte, engagée et mère de 3 jeunes enfants, elle est passionnée par la justice sociale… et les FSM.




Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI)

L’Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI), est un regroupement de 64 organisations québécoises qui œuvrent, à l’étranger et au Québec, pour un développement durable et humain.

1001, rue Sherbrooke Est, bureau 540
Montréal (Québec) H2L 1L3 CA
514 871-1086
SpacerQui fait quoi en solidarité internationaleRessourcesEmplois et bénévolatDroits des femmes et égalité des genresConcertation pour Haïti (CPH)Espace jeunesse Blogue Un seul monde Repères - 40 ans de solidarité L’Éducation à la citoyenneté mondiale Objectifs de développement durable (ODD)