Accueil - Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI)

Croix-Rouge canadienne - Équipe de réponse aux urgences (ERU) - Infirmière ou infirmer agréé(e) - Soins en clinique interne ou externe


Date limite: 31 mars 2019 à 17h00
Types d’emploi: Emploi
Lieu de l’emploi: À l’étranger

Description de poste — Équipe de réponse aux urgences (ERU)

POSTE : Infirmière ou infirmer agréé(e) - Soins en clinique interne ou externe
DURÉE : De quatre à six semaines
SERVICE  : Opérations internationales — Urgences et rétablissement
LIEU : Divers — International
STATUT DE L’AFFECTATION : Non accompagné
CLASSIFICATION : Niveau 4

Vous voulez faire une différence dans le monde ? Joignez-vous sans plus tarder au plus vaste réseau humanitaire de la planète. La Croix-Rouge canadienne (CRC) est un organisme humanitaire sans but lucratif qui se consacre à venir en aide aux Canadiens et aux personnes les plus vulnérables dans le monde.

Une équipe de réponse aux urgences (ERU) de santé est constituée d’employés hautement qualifiés et dûment formés, d’équipements et de produits pharmaceutiques formant un ensemble normalisé et prêt à être déployé rapidement sur le terrain en cas d’urgences à l’étranger. Relevant de l’infirmier ou de l’infirmière en chef, la personne retenue collaborera avec des partenaires du Mouvement de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (le Mouvement), des délégués, des employés et des bénévoles de la Société nationale hôte, les autorités locales et les collectivités touchées au sein d’une équipe dont le mandat s’inscrira dans celui de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (la Fédération internationale).

Plus précisément, la personne retenue devra :

1. S’acquitter de ses fonctions conformément aux normes d’exercice de sa profession afin de prodiguer des soins de santé de grande qualité de façon sécuritaire.
2. Aider les autres intervenants en soins de santé, que ce soit le personnel national ou international, à prodiguer des soins de santé de grande qualité et de façon sécuritaire, ce qui pourrait comprendre la supervision, le mentorat et la formation du personnel.
3. Participer aux activités des diverses étapes du déploiement de l’ERU (p. ex. sa mise en œuvre, la mise en place des services et le transfert des activités).

Tâches et responsabilités principales

La personne retenue devra remplir les fonctions et les tâches suivantes lors d’un déploiement dans le cadre de l’ERU :

  • Fournir des soins infirmiers aux patients en consultation interne ou externe dans une ERU, en collaboration avec le personnel infirmier, médical et clinique de l’équipe ; faire preuve de flexibilité afin de fournir des soins infirmiers dans d’autres services, au besoin (p.ex. cliniques mobiles, autres services de consultation, zones de quarantaines/d’isolation, etc.).
  • Participer aux tournées dans les services d’hospitalisation ou aux consultations de patients externes.
  • Être disponible pour effectuer des quarts de travail sur appel et répondre à des urgences, au besoin.
  • Aider l’infirmière ou l’infirmier en chef à planifier le flux de patients et à organiser la prestation des soins de santé dans les cliniques de patients hospitalisés ou externes.
  • Veiller à ce que toute la documentation respecte les exigences juridiques locales et les normes professionnelles en vigueur.
  • Fournir des rapports sur les données et les statistiques en matière de santé aux autres membres de l’équipe responsable des soins de santé, au besoin (dossiers/registres du service, admissions, congés d’hôpital, inventaire de médicaments) ; assurer la liaison avec les services et les gestionnaires pertinents (personnel infirmier de bloc, personnel infirmier de salle d’opération, infirmière ou infirmier en chef, responsable de la pharmacie, etc.) afin de leur fournir des renseignements sur les taux d’occupation des lits, les ratios de personnel, etc.
  • Superviser les autres membres du personnel infirmier, jouer le rôle de mentor auprès d’eux et leur apporter du soutien, le cas échéant.
  • Entretenir le matériel médical ou de soins infirmiers et procéder à un inventaire régulier de tous les produits consommables et non consommables, des produits et du matériel pharmaceutique et passer des commandes en temps opportun pour réapprovisionner le service, au besoin.
  • S’assurer que les produits pharmaceutiques sont gérés en tenant compte des lignes directrices et des protocoles de l’ERU établis par l’équipe de gestion des opérations (p.ex. les lignes directrices du ministère de la Santé du pays où l’ERU est déployée, de l’Organisation mondiale de la Santé, de Médecins Sans Frontières, de Sphère, etc.).
  • Assurer un certain niveau pour les soins infirmiers conformément aux organismes réglementaires du Canada et du pays où l’équipe est déployée.
  • Fournir des rapports réguliers et en temps opportun sur les services d’hospitalisation, y compris les mises à jour sur l’état des patients et les statistiques sur la santé aux parties intéressées, notamment le personnel de remplacement lors des changements de quart de travail, les membres de l’équipe des tournées, l’infirmière ou l’infirmier en chef, le cabinet médical principal, etc.
  • Appuyer les capacités de la Société nationale hôte et développer ses compétences dans la mesure du possible.
  • Remplir d’autres tâches ou fonctions assignées par son ou ses supérieurs hiérarchiques, au besoin.

Fonctions applicables à tous les employés

Ces fonctions s’ajoutent aux tâches et responsabilités principales de chaque délégué(e) de l’ERU ainsi qu’à son mandat spécifique tel que décrit dans l’ordre de déploiement ou le mandat de l’ERU.

• Travailler activement à l’atteinte des objectifs du Secrétariat de la Fédération internationale, à savoir :
o Sauver des vies, protéger les moyens de subsistance et soutenir le rétablissement à la suite de crises et de catastrophes.
o Créer des milieux de vie sains et sécuritaires.
o Promouvoir l’inclusion sociale et une culture de paix et de non-violence.
• Respecter les Principes fondamentaux du Mouvement :
o Prévenir et atténuer la souffrance humaine.
o Protéger la vie et la santé et assurer le respect de la personne.
o Ne faire aucune distinction de nationalité, de race, de religion, de condition sociale et d’appartenance politique, et accorder la priorité aux détresses les plus urgentes.
o S’abstenir de prendre part aux hostilités ou aux controverses d’ordre politique, racial, religieux ou idéologique.
o Agir de façon désintéressée.
o Respecter l’égalité de statut avec les autres Sociétés nationales membres du Mouvement et s’entraider en partageant également les responsabilités et les fonctions.
• Respecter et mettre en application les procédures opérationnelles normalisées de l’ERU.
• Contribuer à un climat de travail positif et à l’excellence du service afin de répondre aux besoins des bénéficiaires.
• S’acquitter des autres fonctions et responsabilités liées au poste que peut lui confier son supérieur.

Relations latérales

Représenter l’ERU auprès d’intervenants internes et externes à divers niveaux, au besoin, et établir et maintenir des relations de travail efficaces avec les entités suivantes :

  • les bénéficiaires des collectivités touchées et le personnel embauché ;
  • les homologues et bénévoles de la Société nationale du pays d’accueil ;
  • les partenaires du Mouvement, y compris la Fédération internationale, le Comité international de la Croix-Rouge, des Sociétés nationales partenaires et des délégués de l’ERU déployés par d’autres Sociétés nationales ;
  • les autorités sanitaires locales, des agences de l’ONU et des ONG réunies au moyen de consultations formelles ou informelles en matière de santé ou d’autres rencontres de coordination du même type visant à optimiser la prestation de soins de santé.

Exigences générales

  • Être en bonne santé physique et mentale.
  • Savoir faire preuve de discrétion, de professionnalisme et de maturité.
  • Pouvoir prendre des décisions dans des conditions incertaines.
  • Être en mesure de travailler avec des ressources limitées et faire preuve d’innovation pour résoudre les problèmes.
  • Pouvoir faire face à des situations extrêmement stressantes, changeantes et précaires.
  • Pouvoir partir en mission pour une durée de quatre à six semaines à très court préavis.
  • Démontrer un engagement envers les lignes directrices visant à promouvoir l’égalité entre les genres et l’inclusion sociale.

Études et formation

  • Posséder un diplôme universitaire en soins infirmiers autorisés, ainsi qu’une expérience en soins infirmiers cliniques ou chirurgicaux dans un hôpital ou une clinique.
  • Être membre en règle d’une association professionnelle canadienne ou américaine.
  • Posséder de préférence un certificat professionnel ou un diplôme d’études supérieures en soins infirmiers d’urgence, en soins infirmiers dans un environnement tropical, en intervention humanitaire ou dans un autre domaine pertinent.

Cours et formations (fournis par la Croix-Rouge)

  • Mobilisation et Préparation à l’Action internationale (IMPACT) ou cours de formation de base
  • Formation sur l’ERU de santé
  • Le monde de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge — Introduction au Mouvement
  • Stay Safe - Formation sur la sécurité personnelle pour les délégués
  • Protection de l’enfance — Aperçu de la protection de l’enfance, des interventions, des signalements et des mesures à prendre
  • 101 : Prévention de la corruption

Expérience

  • Posséder au moins 3 ans d’expérience clinique professionnelle.
  • Posséder une expérience de travail en gestion et en soutien d’équipe ou d’étudiants.
  • Avoir vécu ou travaillé dans un contexte culturel différent de son propre milieu.
  • Posséder une expérience de travail dans des environnements humanitaires ou d’urgence, où les ressources sont limitées.
  • Détenir une expérience de travail au sein du Mouvement constitue un atout.
  • Posséder une expérience professionnelle dans les domaines de la gestion des maladies tropicales, des soins infirmiers en situation d’urgence ou de catastrophe, de la gestion d’épidémies ou d’autres domaines pertinents constitue un atout.
  • Être capable de soigner des plaies et détenir une expérience en prestation de soins aux patients hospitalisés ou en soins postopératoires constitue un atout.
  • Détenir une expérience en soins infirmiers en milieu hospitalier avec des patients de toutes les tranches d’âge (pédiatrie, âge adulte et gériatrie) constitue un atout.
  • Détenir une expérience en soins infirmiers de courte durée et en réadaptation rapide constitue un atout.

Connaissances et compétences

  • Posséder une solide connaissance des différents besoins des patients tout au long de leur vie.
  • Avoir la capacité manifeste de coordonner des services de consultation interne, de répondre aux besoins des patients et de prodiguer des soins infirmiers dans des milieux à faibles ressources.
  • Posséder de solides compétences en informatique (Windows, Microsoft Office, feuilles de calcul, traitement de texte, courriels).
  • Être titulaire d’un permis de conduire international valide et savoir utiliser une transmission manuelle.
  • Une maîtrise de l’anglais est obligatoire. La maîtrise du français et de l’espagnol constitue un atout, tout comme la connaissance d’autres langues.
  • Posséder des compétences en animation d’ateliers de formation, en encadrement et en perfectionnement des employés et des bénévoles.

Compétences essentielles

  • Pouvoir établir des relations de coopération avec les Sociétés nationales partenaires, créer des relations de confiance avec les intervenants concernés, gérer le rendement, favoriser l’esprit d’équipe et la communication, faire preuve de professionnalisme, renforcer l’autonomie, respecter la diversité, faire preuve de jugement et prendre des décisions judicieuses.

* Veuillez noter que d’autres qualifications dans des disciplines techniques particulières peuvent être requises en fonction du contexte de l’intervention.

Conditions de travail

Il s’agit d’un poste sur le terrain. Travailler dans les pays où se déroulent les opérations est très exigeant, tant sur le plan physique que psychologique. La personne retenue pourrait devoir travailler dans des conditions de travail difficiles, qui comprennent :

  • Des problèmes d’accès et de transport en raison de la nature changeante des situations d’urgence et de la proximité des zones sinistrées.
  • La satisfaction aux exigences physiques d’une mission accompagnant une ERU, y compris installer, approvisionner ou démonter un hôpital mobile, soulever des charges pouvant aller jusqu’à 25 kg et rester debout ou voyager pendant de longues périodes.
  • De longues heures de travail dans un contexte exigeant où les ressources sont limitées.
  • Un environnement à haut risque, instable et en constante évolution où règnent des conditions exigeantes et souvent ambiguës.
  • Des conditions de vie rudimentaires avec un accès limité à l’électricité, à Internet et à d’autres services de base.
  • La CRC s’efforce d’offrir un environnement de travail sécuritaire et offre un logement confortable à ses délégués. Toutefois, comme dans tous les contextes, ceux-ci doivent se tenir à l’affût des dangers et assurer leur propre sécurité ainsi que celle des employés qu’ils supervisent.
  • Dans certains contextes, les cadres et institutions juridiques nécessaires pour faire respecter la loi sont rudimentaires.
  • Dans certains endroits éloignés, l’accès aux soins de santé pourrait être limité ou inexistant.
  • Tous les délégués de la CRC doivent obtenir l’autorisation de l’équipe de Santé et voyage, se soumettre à tous les examens médicaux requis et recevoir tous les vaccins nécessaires.

Pour participer à une mission nationale ou internationale, vous devez : subir un examen médical complet et recevoir l’autorisation médicale et de vaccination avant le départ ; vous soumettre à des vérifications du casier judiciaire, de références professionnelles et des antécédents en vue d’un emploi auprès de personnes vulnérables.

La Croix-Rouge canadienne s’engage à adopter des pratiques d’emploi équitables et à favoriser la diversité et l’inclusion en milieu de travail. Toutes les candidatures seront examinées de façon équitable sans égard au sexe, à l’identité de genre, à l’expression de l’identité de genre, à l’orientation sexuelle, à la race, à la couleur, à la religion, au pays d’origine, aux limitations, à l’âge ni à tout autre aspect de l’identité protégé par la loi. Nous encourageons toutes les personnes qualifiées à postuler, particulièrement les personnes autochtones, les personnes ayant des limitations fonctionnelles, les personnes faisant partie de minorités ethniques ou visibles et toute autre personne partageant nos valeurs tout en enrichissant la diversité de la Croix-Rouge canadienne.

Veuillez nous aviser dès que possible de toute mesure d’adaptation dont vous pourriez avoir besoin à n’importe quelle étape du processus de recrutement.

Pour postuler sur ce poste cliquez ICI


Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI)

L’Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI), est un regroupement de 64 organisations québécoises qui œuvrent, à l’étranger et au Québec, pour un développement durable et humain.

1001, rue Sherbrooke Est, bureau 540
Montréal (Québec) H2L 1L3 CA
514 871-1086
SpacerQui fait quoi en solidarité internationaleRessourcesEmplois et BénévolatDroits des femmes et égalité des genresConcertation pour Haïti (CPH)Espace jeunesse Blogue Un seul monde Repères - 40 ans de solidarité L’Éducation à la citoyenneté mondiale Objectifs de développement durable (ODD)