Accueil - Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI)

EUMC - Conseillère-conseiller ou conseillère-conseiller principal, solutions durables pour les réfugié-e-s


Date limite: 30 septembre 2018 à 17h00
Types d’emploi: Emploi
Lieu de l’emploi: Au Canada

Affichage interne/externe

Titre du poste : Conseillère-conseiller ou conseillère-conseiller principal, Solutions durables pour les réfugié-e-s

Lieu du poste : Ottawa

Niveau : E ou F, selon l’expérience Supérieur-e : Gestionnaire en chef, Solutions durables pour les réfugiés

Date limite des candidatures : 30 Septembre 2018

Date de début prévue : Novembre 2018

EUMC

L’Entraide universitaire mondiale du Canada (EUMC) est un organisme canadien chef de file en développement international qui se concentre sur trois domaines de programmation : les débouchés économiques, l’éducation et l’autonomisation. Notre vision est un monde meilleur pour tous les jeunes. Il s’agit d’un monde plus inclusif, équitable et durable dans lequel tous les jeunes, en particulier les femmes et les réfugiés, sont en mesure d’assurer une bonne qualité de vie pour eux-mêmes, leurs familles et leurs collectivités.

L’EUMC travaille actuellement dans plus de 25 pays d’Afrique, d’Asie, du Moyen-Orient et d’Amérique latine, avec un budget annuel d’environ 45 millions $CAD. Notre bureau d’Ottawa compte 90 personnes et plus de 200 personnes outre-mer mettent en oeuvre 16 projets de développement en collaboration avec des donateurs comme Affaires mondiales Canada (AMC), le Département britannique pour le développement international (DFID). À l’échelle mondiale, nous travaillons en partenariat avec un réseau d’établissements d’enseignement supérieur, d’organisations de la société civile, de partenaires du secteur privé, de professionnels, d’étudiants, de volontaires, de professeurs et de dirigeants communautaires qui collaborent avec nous pour accomplir notre mission.

Nature et portée

Depuis 1978, le Programme d’étudiants réfugiés (PÉR) de l’EUMC a réinstallé plus de 1 900 jeunes réfugiés provenant de 39 pays et leur a permis de poursuivre leurs études dans des environnements sûrs et favorables sur des campus canadiens partout au pays. Chaque année, cette initiative unique en son genre mobilise le réseau de groupes d’étudiants de l’EUMC basés sur les campus pour fournir des solutions durables et un soutien à l’intégration d’environ 130 à 150 jeunes réfugiés.
Malgré ces succès, l’ampleur des déplacements planétaires continue de croître et la réinstallation et l’enseignement supérieur sont des options pour moins de 1 % des réfugiés. Ce défi exige des approches novatrices en matière de solutions durables (c.-à-d. réinstallation, rapatriement librement consenti et intégration locale) et la mise en relation des réfugiés avec les possibilités d’éducation et de croissance économique.

En voici quelques exemples :

(1) les possibilités d’enseignement supérieur, les partenariats et la technologie à effet de levier ;

(2) le développement de plus d’initiatives de parrainage communautaire et de voies complémentaires pour les jeunes réfugiés, comme des bourses universitaires, des stages et des possibilités d’emploi.

En s’appuyant sur le Programme d’étudiants réfugiés, le cadre de programmation des solutions durables innovantes de l’EUMC pour les réfugiés vise à élargir les offres de l’organisme et à accroître les voies de protection offertes aux jeunes réfugiés. Cela inclut davantage d’opportunités pour les réfugiés d’acquérir des compétences et des connaissances, ainsi qu’accroître le nombre d’opportunités et de voies d’accès possibles au statut juridique et à l’autosuffisance.

Principales responsabilités

La conseillère ou le conseiller (ou la conseillère ou le conseiller principal), Solutions durables pour les réfugiés, jouera un rôle crucial dans l’atteinte de l’objectif stratégique de l’EUMC, à savoir accroître les solutions durables offertes aux jeunes réfugiés. Elle ou il travaillera aux côtés de ses collègues pour concevoir et mettre en oeuvre des initiatives innovantes qui créeront des parcours complémentaires et répondront aux besoins des jeunes réfugiés en matière d’éducation, d’emploi et d’autonomisation et amélioreront les possibilités de protection des réfugiés et les choix.

Sous la direction de la gestionnaire en chef, et en collaboration avec le reste de l’équipe, la conseillère ou le conseiller sera responsable de ce qui suit.

1. Conseils sur les programmes

  • Fournir les meilleures pratiques à l’intersection des solutions durables et du continuum des moyens d’existence de l’éducation pour les jeunes réfugiés.
  • Contribuer à l’apprentissage continu des programmes par le biais d’initiatives de suivi, d’évaluation, de recherche et d’apprentissage (SÉRA), en mettant en évidence les enseignements tirés et les meilleures pratiques.
  • Partager les enseignements et les connaissances des programmes de l’EUMC avec les auditoires concernés par divers médias (conférences, études de cas, rapports, articles).
  • Mener des recherches sur les nouvelles tendances en matière de politique et de programmation relatives aux réfugiés et sur les enjeux liés aux travaux de l’EUMC.

2. Conception des programmes

  • Identifier de nouvelles opportunités de programmation harmonisées avec le cadre stratégique de l’EUMC et le cadre de programmation des solutions durables.
  • Coordonner l’ensemble des équipes de l’EUMC, en mobilisant et en misant sur l’ensemble de l’organisme pour identifier, élaborer et étendre des solutions durables pour les jeunes réfugiés.
  • Conceptualiser les approches, les méthodologies et les modèles commerciaux de programmation.
  • Identifier et nouer des relations avec des collaborateurs internationaux, canadiens et locaux pertinents au sein du gouvernement, de la société civile, du monde universitaire et du secteur privé.
  • Veiller à ce que la politique de l’EUMC en matière d’âge, de genre et de diversité soit prise en compte dans la conception et l’exécution des programmes.
  • Rechercher des occasions d’accroître la sensibilisation, l’engagement et la participation des universités et collèges membres de l’EUMC et de la communauté postsecondaire canadienne.

3. Mobilisation des ressources

  • Identifier les possibilités de financement, notamment auprès des fondations, du gouvernement, du secteur privé et des particuliers, qui permettront d’atteindre les objectifs de programmation de l’EUMC.
  • Construire des modèles de financement et d’affaires innovants pour soutenir la prestation de programmes durables.
  • Identifier et accéder au financement provenant de sources non traditionnelles.
  • Préparer des propositions de financement.
  • Collaborer avec les services de collecte de fonds et d’élaboration des programmes de l’EUMC pour coordonner et exécuter les efforts de mobilisation de ressources.

4. Représentation

  • Représenter l’EUMC auprès des réseaux et forums canadiens pertinents, notamment en liaison avec Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) et avec Affaires mondiales Canada (AMC).
  • Partager les modèles canadiens et les meilleures pratiques en matière de protection des réfugiés à mesure qu’ils se combinent avec l’éducation et les moyens de subsistance avec des partenaires mondiaux.
  • Participer activement aux réseaux pertinents, comme le Connected Learning Consortium et l’Initiative mondiale de parrainage de réfugiés.
  • Soutenir la participation de l’EUMC aux discussions sur les politiques mondiales, par exemple le Pacte mondial pour les réfugiés et pour les migrations, les consultations annuelles des Nations Unies sur la protection des réfugiés.

5. Leadership éclairé

  • Rechercher des débouchés pour que l’EUMC se réunisse et collabore avec ses pairs et des leaders d’opinion éclairés lors des discussions sur les politiques pertinentes.
  • Soutenir l’élaboration et la fourniture de matériel de communication à fort impact.

    Toute autre tâche assignée.

Qualifications

  • Un minimum de 7 années d’expérience de travail pour le développement international, des organisations au service des réfugiés, de préférence dans des pays en développement et au Canada.
  • Baccalauréat dans un domaine pertinent ; une maîtrise serait un atout.
  • Connaissance des politiques et des pratiques canadiennes et internationales en matière d’immigration et de protection des réfugiés.
  • Bien connaître la réinstallation des réfugiés, y compris les voies complémentaires et novatrices ; une exposition aux travaux de l’EUMC dans ce domaine serait un atout.
  • Connaissance du secteur de l’éducation, y compris de l’enseignement supérieur dans des contextes fragiles et touchés par un conflit.
  • Excellente connaissance pratique des approches de gestion axée sur les résultats, y compris les modèles logiques et les outils de suivi et d’évaluation.
  • Expérience avec un large éventail d’intervenants, notamment des universités, des organisations multilatérales et des organismes publics, y compris IRCC, AMC et EDSC.

Compétences

  • Préférence pour le travail en équipe.
  • Excellentes compétences en communications orales et écrites.
  • Aptitude avérée à travailler de manière productive avec divers intervenants pour mettre en place des processus participatifs et respecter des délais serrés en mettant l’accent sur la production de produits de qualité.
  • Des compétences interpersonnelles et d’influençage efficaces sont essentielles, y compris la capacité de nouer des relations, de créer des réseaux, de communiquer et de représenter des cadres supérieurs.
  • Flexibilité, avec une éthique de travail solide et un esprit d’entreprise pour prendre en charge des niveaux élevés de responsabilité et des priorités multiples.
  • Excellentes compétences en renforcement de la capacité, avec une expérience avérée dans la formation, l’encadrement et la facilitation efficaces.
  • Passion et engagement envers l’égalité des sexes et l’autonomisation des jeunes.

Langues et divers

  • La maîtrise complète, orale et écrite, de l’anglais est essentielle ; la connaissance du français et/ou de l’espagnol est un atout.
  • Aptitude à voyager au Canada et dans le monde (environ 25 %).
  • Aptitude à travailler selon un horaire flexible.

Candidatures

L’EUMC offre un environnement de travail international dynamique avec un personnel interculturel diversifié. Nous offrons à nos employés des occasions stimulantes d’appliquer leurs compétences et d’acquérir de l’expérience tout en faisant une différence pour des jeunes de la planète.

L’EUMC est un employeur souscrivant au principe de l’égalité d’accès à l’emploi. Nous encourageons volontiers les personnes handicapées à postuler. Des accommodements sont offerts sur demande pour les candidates et les candidats qui participent à tous les aspects du processus de sélection. Nous communiquerons uniquement avec les candidates et les candidats sélectionnés pour une entrevue. Pas d’appels téléphoniques SVP.

Veuillez suivre ce lien pour poser votre candidature.


Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI)

L’Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI), est un regroupement de 64 organisations québécoises qui œuvrent, à l’étranger et au Québec, pour un développement durable et humain.

1001, rue Sherbrooke Est, bureau 540
Montréal (Québec) H2L 1L3 CA
514 871-1086
SpacerQui fait quoi en solidarité internationaleRessourcesEmploisDroits des femmes et égalité des genresConcertation pour Haïti (CPH)Espace jeunesse Blogue Un seul monde Repères - 40 ans de solidarité L’Éducation à la citoyenneté mondiale Objectifs de développement durable (ODD)