Accueil - Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI)

EUMC - Coordonnatrice ou coordonnateur régional-e pour l’Afrique


Date limite: 7 mai 2018 à 17h00
Types d’emploi: Emploi
Lieu de l’emploi: Au Canada

ENTRAIDE UNIVERSITAIRE MONDIALE DU CANADA

Offre d’emploi

Affichage interne/externe

Titre du poste : Coordonnatrice ou coordonnateur régional-e pour l’Afrique, Programme Uniterra (75 %)
Conseillère ou conseiller en égalité des genres et autonomisation (25 %)

Lieu du poste  : Ottawa, avec des déplacements fréquents à Montréal et à l’étranger

Supérieur-e : Directrice, Programme Uniterra

Directrice adjointe, Conception des programmes, qualité et apprentissage

Niveau du poste : E

Durée du contrat : 2 ans

Date limite des candidatures : Le 7 mai 2018

Contexte

L’Entraide universitaire mondiale du Canada (EUMC) est un organisme canadien de premier plan en développement international qui se concentre sur trois domaines de programmation : les débouchés économiques, l’éducation et l’autonomisation. Notre vision est un monde meilleur pour la jeunesse ‒ un monde où tous les jeunes, en particulier les femmes, sont habilités à assurer une bonne qualité de vie pour des familles et des communautés plus fortes. L’EUMC travaille actuellement dans 25 pays à travers le monde avec un budget annuel d’environ 45 millions $. Notre bureau d’Ottawa compte plus de 90 employés et plus de 200 personnes exécutent 16 projets de développement outre-mer en collaboration avec des donateurs comme Affaires mondiales Canada, le ministère du Développement international du Royaume-Uni, la Banque mondiale, la Banque asiatique de développement et la Banque africaine de développement. À l’échelle mondiale, nous collaborons avec un réseau d’établissements d’éducation postsecondaire, d’organisations de la société civile, de partenaires du secteur privé, de professionnel-le-s, d’étudiant-e-s, de volontaires, de professeur-e-s et de dirigeant-e-s communautaires qui travaillent avec nous pour réaliser notre mission.

Le Programme Uniterra est un programme de coopération volontaire mis en œuvre conjointement par l’EUMC et le CECI pour soutenir l’autonomisation économique des femmes et des jeunes grâce à l’engagement volontaire et aux partenariats. Sous la direction de la directrice du programme Uniterra, la coordonnatrice ou le coordonnateur régional-e est chargé-e de la mise en œuvre du Programme Uniterra et est responsable de l’obtention des résultats pour les pays de la région de l’Afrique anglophone (Malawi, Tanzanie et Ghana).

L’égalité des genres et l’autonomisation constituent un important thème transversal dans la conception et la prestation des programmes de l’EUMC. L’équipe des programmes dispose d’une conseillère dédiée à l’égalité des genres et à l’autonomisation (ESA) qui joue un rôle de premier plan dans la mise en œuvre de la politique et de la stratégie sur l’égalité des genres de l’EUMC. L’EUMC cherche à identifier des compétences complémentaires dans l’embauche d’une conseillère ou d’un conseiller en ESA à temps partiel pour appuyer la conseillère en ESA à temps plein. Travaillant en étroite collaboration avec la conseillère en ESA à temps plein, cette personne appuiera l’équipe des programmes, en travaillant dans un environnement matriciel en tant que ressource technique pour intégrer l’égalité des genres et l’autonomisation dans le portefeuille de programmes de l’EUMC outre-mer. La conseillère ou le conseiller en ESA à temps partiel élaborera des outils, des ressources et offrira de la formation et de l’encadrement au personnel, aux partenaires et aux volontaires de l’EUMC pour leur permettre de contribuer aux objectifs de l’EUMC en matière d’égalité des genres et d’autonomisation.

Uniterra et l’EUMC comprennent que la combinaison de ces deux postes présentera parfois des priorités contradictoires. Les deux superviseures s’engagent à travailler avec la personne candidate retenue pour minimiser ces défis. Les deux superviseures et la personne candidate retenue devront communiquer de manière proactive les priorités, les échéances et les échéanciers afin de s’assurer que les principales priorités sont atteintes. La personne candidate retenue devra avoir d’excellentes compétences en communication, de solides aptitudes en priorisation et en mode multitâche.

Responsabilités, coordonnatrice ou coordonnateur régional-e pour l’Afrique, Programme Uniterra

En tant que coordonnatrice ou coordonnateur régional-e, vous serez responsable des activités suivantes liées à Uniterra :

1. Coordination des programmes stratégiques dans la région

  • Superviser la gestion efficiente et efficace du Programme Uniterra dans la région, conformément aux procédures décrites dans les Lignes directrices de gestion du programme ;
  • Assurer l’atteinte des résultats du programme dans la région en planifiant, en suivant les activités, en faisant rapport sur les résultats et en établissant des ententes avec des partenaires selon les principes de la gestion axée sur les résultats ;
  • En collaboration avec les coordonnatrices et coordonnateurs de pays, préparer des budgets et suivre le budget du programme pour la région ;
  • Approuver les plans budgétaires et les plans de travail annuels afin d’atteindre les résultats attendus ;
  • Assurer l’achèvement des exercices d’analyse et de planification stratégique, y compris la recherche sous-sectorielle, les stratégies d’intervention et les évaluations de la capacité des partenaires ;
  • Mobiliser des ressources supplémentaires dans le programme grâce à la création de partenariats et à l’élaboration de programmes.

2. Assurer la qualité du programme

  • Assurer l’intégration de l’égalité des genres dans toutes les activités du programme et organiser une formation au besoin ;
  • Assurer l’intégration de la stratégie pour l’emploi des jeunes dans les activités du programme et organiser une formation au besoin ;
  • Assurer la qualité des mandats de volontariat, y compris leur pertinence pour les plans de renforcement des capacités des partenaires et les stratégies d’intervention des sous-secteurs ;
  • Veiller à ce que les quotas de ressources volontaires et les engagements en matière de ressources humaines (RH) soient respectés.
  • En collaboration avec la section des Opérations, participer au processus de mobilisation des volontaires pour assurer une préparation appropriée spécifique aux pays et aux mandats ;
  • Appuyer les coordonnatrices et coordonnateurs de pays dans l’élaboration des exposés des plans de travail annuels ;
  • En collaboration avec la coordonnatrice des communications, superviser la mise en place d’un système de communication avec les volontaires en poste afin de recueillir, documenter et diffuser des informations pertinentes du programme ;
  • De façon ponctuelle, en tant que membre du Comité de gestion, contribuer à l’élaboration d’outils de mise en œuvre du programme ;
  • Assurer une communication fluide entre le Comité de gestion et les équipes de pays afin de garantir la contribution des équipes de pays aux décisions administratives et programmatiques et à la mise en œuvre cohérente des décisions dans le cadre de la programmation par pays.

3. Surveillance du bureau du programme du pays

  • Assurer l’établissement, la mise à jour et l’application des procédures d’urgence et de sécurité établies par l’EUMC et/ou le CECI en ce qui concerne les volontaires et le personnel du programme ;
  • Diriger, planifier et coordonner des réunions, au siège social ou sur le terrain, pour assurer une programmation cohérente et établir des liens et des synergies entre le programme et d’autres programmes de l’EUMC et du CECI dans la région ;
  • Gérer le personnel du programme, notamment le recrutement, la formation et l’évaluation des résultats, conformément aux politiques en vigueur à l’EUMC et/ou au CECI.

Responsabilités, conseillère ou conseiller en égalité des genres et autonomisation, EUMC

1. Conseils et encadrement en ESA pour les programmes et projets de l’EUMC

  • De concert avec la conseillère en ESA à temps plein, appuyer le personnel du programme dans l’élaboration ou la révision des stratégies, plans et activités d’ESA spécifiques au programme/projet ;
  • Aider le personnel du programme à intégrer l’ESA dans les approches de planification et de gestion du projet (y compris les outils de la gestion axée sur les résultats) et proposer des stratégies pour accroître l’impact du projet/programme sur l’ESA ;
  • Identifier les points forts et les points faibles des pratiques existantes en matière d’égalité entre les genres, en dirigeant l’élaboration de meilleurs systèmes, processus et outils pour améliorer nos résultats en matière d’ESA ;
  • Faciliter l’utilisation des données d’ESA pour promouvoir l’apprentissage, la réflexion et la prise de décisions fondées sur des données probantes dans le cadre des programmes/projets ;
  • Travailler avec les gestionnaires de programme et la conseillère en SERA (suivi, évaluation, recherche et apprentissage) pour garantir que les systèmes de S et E sont établis pour s’assurer que les résultats d’ESA sont saisis et rapportés aux intervenant-e-s concerné-e-s ;
  • Créer des ressources et des outils d’ESA (c’est-à-dire des feuilles de calcul) pour aider le personnel à prioriser et intégrer efficacement l’égalité des genres dans leur travail.

2. Conseils en matière d’ESA aux nouveaux programmes

  • De concert avec la conseillère en ESA à plein temps, travailler avec la section de l’Élaboration des programmes pour assurer l’intégration de l’ESA dans la conception des nouveaux programmes, notamment l’évaluation initiale rapide de l’égalité des genres et de l’autonomisation, la stratégie initiale d’ESA, l’identification des activités d’ESA ;
  • Recommander les ressources financières et humaines nécessaires pour exécuter les stratégies d’ESA du programme/projet ;
  • Appuyer la planification de la création de nouveaux projets, en particulier l’analyse de genre et l’élaboration de la stratégie et de la planification de l’ESA spécifiques au programme/projet.

3. Appui à la politique, à la stratégie et à l’apprentissage en ESA de l’EUMC

  • Appuyer la conseillère en ESA à temps plein dans l’élaboration et la mise en œuvre du plan de travail annuel en ESA de l’EUMC ;
  • Assurer une liaison régulière avec les collègues du Programme Uniterra sur les stratégies d’égalité des genres propres au programme afin de partager les meilleurs outils et pratiques et permettre l’apprentissage organisationnel en ESA ;
  • Au besoin, participer aux groupes de travail liés à l’ESA et maintenir des relations de travail étroites avec les homologues d’autres ONG internationales pertinentes.

Qualifications

  • Sept années d’expérience dans l’élaboration et/ou la gestion de projets/programmes et d’équipes dans le secteur du développement international
  • Deux années d’expérience à intégrer l’égalité des genres et l’autonomisation dans des programmes de développement international
  • Deux années d’expérience outre-mer dans un contexte de pays en développement, des connaissances et une expérience de travail en Afrique subsaharienne, en particulier au Malawi, en Tanzanie et au Ghana : un atout
  • Une vaste expérience technique dans les domaines de programmation de l’EUMC : éducation inclusive, compétences pour l’emploi, élaboration de systèmes de marché inclusifs, autonomisation des jeunes, autonomisation économique des femmes
  • Connaissance de la responsabilisation, de la protection, des cadres des droits des femmes et des enfants et des meilleures pratiques
  • Aptitude confirmée à travailler de manière productive avec divers intervenants pour mener des processus participatifs et respecter des délais serrés en mettant l’accent sur la production de produits de qualité
  • Excellentes compétences en renforcement des capacités, avec une expérience avérée dans la formation, l’encadrement et la facilitation efficaces

Compétences

  • des compétences interpersonnelles et d’influençage efficaces, y compris la capacité d’établir des relations, de réseauter, de communiquer efficacement dans un contexte interculturel, sont essentielles ;
  • une flexibilité, avec une forte éthique de travail et un esprit d’entreprise pour accommoder des niveaux élevés de responsabilité et des priorités multiples ;
  • un engagement à renforcer les capacités locales et la capacité de faire participer les intervenants locaux à la conception et à la mise en œuvre des politiques ;
  • une passion et un engagement envers la coopération volontaire, l’égalité des genres, l’autonomisation des femmes et des jeunes ;
  • des compétences supérieures en communication orale et écrite : style d’écriture clair, concis et persuasif.

Études/Formation

  • Baccalauréat dans un domaine connexe (sciences sociales, développement international, études sur les femmes et le genre, droits de la personne)
  • Maîtrise dans un domaine connexe : un atout

Langues

  • La maîtrise complète, orale et écrite, de l’anglais et du français est essentielle ; la connaissance d’une troisième langue (espagnol) est un atout.

Le bureau de l’EUMC est central dans Hintonburg, à Ottawa. Nous offrons des avantages sociaux concurrentiels, quatre semaines de congés annuels (pour les employés à temps plein), des conditions de travail sécuritaires et saines et une rémunération équitable. L’EUMC offre un environnement de travail international dynamique avec un personnel interculturel diversifié. Nous offrons à nos employés des occasions stimulantes d’appliquer leurs compétences et d’acquérir de l’expérience tout en faisant une différence pour des jeunes de la planète. Nous croyons que les jeunes ont le potentiel de subvenir aux besoins de leurs familles, de bâtir des collectivités solides et de créer un changement social positif pour les générations futures. Les employés de l’EUMC s’efforcent de créer des changements durables dans les domaines de l’éducation, de l’emploi et de l’autonomisation.

Candidatures

L’EUMC est un employeur souscrivant au principe de l’égalité d’accès à l’emploi. Nous encourageons volontiers les personnes handicapées à postuler. Des accommodements sont offerts sur demande pour les candidat(e)s qui participent à tous les aspects du processus de sélection.

Nous communiquerons uniquement avec les candidat-e-s sélectionné-e-s pour une entrevue. Pas d’appels téléphoniques SVP.

Si vous souhaitez présenter votre candidature à ce poste, suivre ce lienpour vous inscrire dans la base de données des candidat(e)s de l’EUMC.


Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI)

L’Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI), est un regroupement de 64 organisations québécoises qui œuvrent, à l’étranger et au Québec, pour un développement durable et humain.

1001, rue Sherbrooke Est, bureau 540
Montréal (Québec) H2L 1L3 CA
514 871-1086
SpacerQui fait quoi en solidarité internationaleRessourcesEmplois et bénévolatDroits des femmes et égalité des genresConcertation pour Haïti (CPH)Espace jeunesse Blogue Un seul monde Repères - 40 ans de solidarité L’Éducation à la citoyenneté mondiale Objectifs de développement durable (ODD)